(+33) 0800 420 401

Appel gratuit / Free call

Hôtellerie : un été 2018 positif pour le secteur

Le secteur enregistre une bonne saison estivale. La capitale, mais également certaines grandes métropoles régionales telles que Lille, Rennes et Nantes inscrivent de bons résultats. Au mois d’août 2018, et après un bon mois de juillet, l’hôtellerie française enregistre des taux d’occupation et recettes moyennes par chambre louée en progression sur toutes les catégories.

De la même manière que le mois dernier, seul le marché Super-économique affiche un taux d’occupation en retrait. Comme au mois de juillet 2018, les RevPAR sont en croissance : 3% sur le Super-économique, 10% sur le Haut de gamme. En cumul à fin août 2018, les RevPAR sont en progression sur l’ensemble des catégories, allant de 4% sur le marché Super-économique à 8% sur le Luxe. Cette croissance est notamment soutenue par l’augmentation des prix moyens : 3% sur le marché Economique, 5% sur le Super-économique et Luxe. Rappelons-nous tout de même qu’à la même période l’année dernière, d’une part, les prix moyens étaient en retrait sur toutes les catégories, d’autre part, la clientèle « long-courrier » avait spécifiquement plébiscité le territoire français donc soutenu les taux d’occupation.

statistiques hôtelières 2018 avec transaxio HôtelA l’instar de l’année passée, tous les indicateurs sont dans le vert au sein de l’hôtellerie parisienne. Au regard des résultats de la saison estivale, les progressions sont plus nettes en août, avec des RevPAR progressant de 16% sur le marché Economique à 32% sur le Luxe. Ces progressions s’expliquent en partie grâce à la 10ème édition des Gay Games, qui s’est tenue du 4 au 12 août (plus de 10 300 participants et 36 événements sportifs), venant soutenir l’activité hôtelière. Le mois d’août a été globalement très positif pour les hôteliers parisiens, montrant une réelle reprise de l’activité depuis ce début d’année.

On constate une réelle hausse des prix sur le marché parisien ainsi qu’une progression de la clientèle étrangère telle que les clientèles du Moyen-Orient. En cumul à fin août 2018 et sans surprise, les taux d’occupation et recettes moyennes par chambre louée sont en hausse, permettant ainsi une progression des RevPAR de l’ordre de 7% sur la catégorie Haut de gamme à 15%sur le segment Luxe et Palaces. La saison estivale 2018 aura été globalement réussie par rapport à l’année dernière. Pour la rentrée, les perspectives sont plus que positives pour l’hôtellerie parisienne, la tenue de la Ryder Cup en septembre et le Mondial de l’Automobile en octobre, contribueront fortement aux bonnes performances.

En Régions, on observe un retrait des taux d’occupation sur l’hôtellerie d’entrée de gamme (Super-économique et Economique) au mois d’août 2018. Autrement, les taux d’occupation et recettes moyennes par chambre louée sont en hausse, permettant une progression des RevPAR sur toutes les catégories (de 2% à 4%). Si certaines agglomérations françaises sont à la traîne, comme Bordeaux ou Marseille, d’autres ont connu de bons résultats et ont tiré leur épingle du jeu, comme Lille, Rennes et Nantes. A fin août 2018, les chiffres d’affaires hébergement sont en progression sur toutes les catégories, de 1% sur l’hôtellerie de Luxe à 4%sur le Super-économique, et ceci malgré la baisse de fréquentation sur ce segment. Toutes catégories confondues, les RevPAR progressent de l’ordre de 3% au sein des Grandes agglomérations et Métropoles régionales.

Quant à la Côte d’Azur, on observe une baisse d’environ 1% d’occupation sur le Super-économique. D’autre part, et malgré une forte progression le mois dernier, l’hôtellerie de Luxe enregistre une légère baisse de sa recette moyenne par chambre louée. Néanmoins, les RevPAR sont en croissance sur l’ensemble des catégories : 1% sur le Luxe, 5% sur l’Economique. Les niveaux de fréquentation sont très positifs, se situant entre 86% et 90%. Certains hôteliers sur la Côte d’Azur ont constaté cette saison le retour de la clientèle étrangère « long-courrier », telle que les Américains et les Asiatiques qui n’étaient pas présents l’année dernière après les attentats. Selon le CRT Côte d’Azur, cette année encore, août constitue le mois de pointe estivale. Le niveau de fréquentation était très élevé, comparable à celui de 2017 et en net rebond par rapport à août 2016. En données cumulées sur les huit mois de l’année, seule l’hôtellerie Super-économique affiche un chiffre d’affaires hébergement en léger retrait de presque 1%. Quant aux autres catégories, les RevPAR progressent de 4% (Economique) à 8% (Haut de gamme et Luxe).

Transaxio Hôtel - statistiques hôtelières été 2018 avec IETCH

Actualité proposée par In Extenso Tourisme Culture et Hôtellerie

Partagez cette page sur vos réseaux sociaux
img

In Extenso TCH

    Articles similaires

    Les dispositions de la loi du 19 juillet 2019 simplifient la pratique de la cession de fonds et de la location gérance

    Suppression du délai de 2 ans d’exploitation du fonds de commerce avant sa mise en location...

    Lire la suite
    In Extenso Avocats

    Nouvelle procédure de classement des résidences de tourisme

    L’Arrêté du 10 avril 2019 : un toilettage significatif des normes et de la procédure de...

    Lire la suite
    In Extenso Avocats

    Avec le petit-déjeuner… et un peu de culture ?

    Hôtellerie, culture et création, un pari gagnant ? Retrouvez l’analyse d’Anne Ravard,...

    Lire la suite
    In Extenso TCH

    Réagir sur cet article